Enterrement de vie de garçon (les conséquences)

Publié le par ju

Commenter cet article

sabine 03/08/2008 10:58

Si les commentaires sont aussi hilarants que le Ju lui même, où va-t'on ? Un dimanche à devoir se décoller de l'ordi et tomber malencontreusement sur ce genre de blogs qui collent aux yeux. Moi, je dis halte au talent ! Laissez moi sortir, au soleil...

Beun 26/07/2008 18:16

A la charmante personne qui se la joue "réquisitoire des flagrants délires" de l'orthographe : vous me ferez le plaisir de me virer ce ''s'' qui pique les yeux à ''soi-disant''.
Bataille !!

Beun, le gars qui :P

Jej 26/07/2008 02:12

remarque ça serait pas étonnant, pasque la loire.....

Fléau 25/07/2008 22:31

Et y'avais quoi dans le sac ??

Legion 25/07/2008 21:46

Monsieur, en tant que délégué syndical à la CGT (le Comité Grammatical Transitif), je suis chargé de vous faire parvenir la mise en demeure suivante :

Il apparaît que dans la note attenante au commentaire ci-joint, vous avez employé l'orthographe "au temps pour moi". Hors cette graphie, présentée comme seule à faire autorité par certains groupuscules de pédants incultes judéo-maçoniques bonapartistes de gauche et abonnés au Monde (le Monde : le poids de l'ennui, le choc des paupières), en arguant d'une origine sois-disant militaire de l'expression, n'est que fumisterie laxiste, une nouvelle tentative de déstabilisation de l'occident, et je baise mes veaux - je pèse mes mots, pardon - comme le prouve ce fac similé d'un article extrait de l'exxxcellent Figaro Littéraire :

http://mawwic.free.fr/blob/index.php?2005/05/12/77-autant-au-temps-otan

Ainsi monsieur, je vous somme par la présente de cesser l'emploi de l'orthographe abusive "au temps pour moi", sans quoi moi et mes camarades de la CGT nous verrions dans l'obligation de mener des actions d'intimidation dans le but d'obtenir, à l'issu d'un rapport de force qui nous serait nécessaire favorable (car les syndicats ont toujours raisons, nous savons bien que les riches sont tous méchants et cons, et que les pauvres sont tous gentils, et cons également), la satisfaction de nos revendications grammaticales !